À la une…


350 aficionados réunis pour la présentation de Céret de Toros

Il y avait foule samedi soir, à la salle de l’Union pour découvrir les quatre élevages (Miura, Saltillo, Escolar Gil et Raso de Portillo) rigoureusement sélectionnés par l’Adac à l’occasion de la trentième édition de Céret de Toros.
Cet événement en forme d’ouverture officielle de la saison tauromachique cérétane – pour lequel les aficionados des quatre coins du département et du
Grand Sud avaient volontiers fait le déplacement – a permis de découvrir les toros au « campo ». Les vidéos des élevages projetés sur grand écran confirment l’intransigeance de l’Adac depuis 1988.

Attentif et passionné, le public a longuement applaudi le cartel profondément « toristas » avant d’entamer un débat avec les matadors Fernando Robleño « dont ce sera le 20e paseo à Céret », Alberto Aguilar « qui foulera le sable cérétan pour la 8 e fois », le jeune novillero Maxime Solera « le régional de l’étape » (1), ainsi que le représentant de l’Adac en Espagne, Juan Carlos Carreño « un fin connaisseur ». Ces derniers
se sont prêtés au jeu des questions-réponses autour des valeurs du torero. Le dialogue s’est poursuivi autour d’un apéritif.
Prochain rendez-vous dans le ruedo cérétan : les 14, 15 et 16 juillet.

Mathilde Contié Walter

(1) La famille du novillero, Maxime Solera, est originaire de Port-Vendres.